Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

AMITOM : premières perspectives de production 2019

21/01/2019 - Sophie Colvine , François-Xavier Branthôme - 2019 Season - Read in English
Retour à un optimisme mesuré ?

L’assemblée générale de l’AMITOM organisée à Rome début janvier a apporté quelques précisions et ajustements aux données de transformation collectées fin 2018 concernant la dernière campagne. Un total de 13,838 millions de tonnes métriques a été traité durant cette dernière saison, soit 2,6 millions de tonnes de moins qu’en 2017. Les quantités transformées l’an dernier ont également marqué une rupture nette avec les niveaux moyens d’activité des trois campagnes précédentes (2015 à 2017), puisque le résultat AMITOM 2018 a été inférieur de 2,8 millions de tonnes métriques (mT) à la moyenne des trois saisons précédentes (16,63 millions mT).
 
En 2018, l’AMITOM a assuré 40% de la transformation mondiale, un peu moins qu’au cours des trois années précédentes (42,5%)

Cette première assemblée de 2019 a également été l’occasion pour les délégations réunies de communiquer les niveaux indicatifs de ce que devraient être les quantités transformées l’été prochain dans le bassin méditerranéen. Au 14 janvier, les perspectives de transformation de l’AMITOM pour 2019 s’établissent à 15,95 millions mT, en hausse d’un peu moins de 2 millions mT (environ 15%) par rapport au résultat de 2018 ; toutefois, ce nouvel « objectif » n’est supérieur que de 300 000 mT (2,8%) à l’activité moyenne des trois dernières campagnes (15,5 millions mT).

Pour l’instant, les intentions de transformation s’affichent « à la hausse » dans tous les pays membres de l’AMITOM, ce qui semble témoigner d’un certain niveau de confiance retrouvé dans les perspectives commerciales de l’année. Ce retour à l’optimisme reste cependant mesuré : dans le détail, les hausses les plus significatives sont plus manifestement liées à la faiblesse des résultats de l’année passée (Grèce, France, Iran (en attente de confirmation), Turquie) ou à une moindre exposition aux aléas du contexte commercial global (Ukraine, Tunisie, Hongrie) ; pour les autres pays de l’AMITOM, la prudence reste de mise, même si la pression de l’amont agricole incline les transformateurs à rehausser légèrement leurs intentions de transformation, comme cela peut être le cas en Italie (+6%) ou en Espagne (+4%).

Au final, les intentions actuelles s’inscrivent naturellement dans le profil général fléchissant de la dynamique mondiale de transformation, en restant en deçà des niveaux les plus élevés atteints sur la période 2015-2017. Au gré des différentes hausses et baisses d’activité successives, et de l’élargissement du nombre des pays qui composent l’association méditerranéenne, les quantités traitées par les pays membres en 2019 de l’AMITOM ont augmenté au rythme annuel moyen de 2% sur les trente dernières années (2,7% sur la période 1989-2015, puis -2,3% sur la période 2015-2019): elles sont ainsi passées de 8,8 millions mT en 1989 à 15,96 mT (intentions de transformation) en 2019. Et tout laisse à penser que la campagne qui est en cours de préparation sera la première d’un nouveau cycle de croissance, à l’image de ceux – au nombre de cinq - que la filière a connus au cours des dernières décennies.
 

Les prévisions de production de l’AMITOM au 14 janvier 2019
Union Européenne
Portugal

La production en 2019 devrait rester au même niveau qu'en 2018 avec une prévision de 1,2 million de tonnes. La surface plantée devrait encore diminuer, les transformateurs hésitant à augmenter les prix, qui devraient rester stables afin de contrôler les volumes.
Le gouvernement a raccourci la période des contrats, qui doivent maintenant être signés à la fin janvier, comme en Espagne.

Espagne
Il est trop tôt pour donner une prévision précise ; toutefois, selon les estimations actuelles, environ 2,9 millions de tonnes devraient être traitées cette année : la production devrait rester similaire à celle de l’année dernière en Estrémadure, tandis que la bonne disponibilité de l’eau en Andalousie devrait entrainer une augmentation de la production.

France
La moyenne des trois dernières années (172 000 tonnes) constitue actuellement la meilleure estimation possible dans l’attente d’une prévision plus précise établie par les industriels.

Italie
Les prévisions actuelles pour 2019 sont de 4,95 millions de tonnes, dont 2,55 millions de tonnes dans le Nord et 2,4 millions de tonnes dans le Centre-Sud. Les négociations viennent de débuter.

Grèce
Les prévisions actuelles sont de 400 000 tonnes. Après la saison catastrophique de 2018 (marquée par des pluies au moment le plus décisif de la récolte), les producteurs sont peu enclins à planter des tomates, malgré une augmentation des prix.

Hongrie
Les prévisions actuelles sont de 140 000 tonnes, dans la mesure où le deuxième opérateur (Hatvan), censé fermer son usine, a annoncé son intention de transformer environ 20 000 tonnes cette année. Le portefeuille de produits ne sera pas étendu (production de concentré seulement).

Pays de l’AMITOM hors Union Européenne 
Tunisie

La superficie plantée devrait augmenter en 2019 après les bonnes pluies de cet hiver ; la prévision actuelle est de 760 000 tonnes.

Ukraine
Les prévisions pour 2019 sont de 850 000 tonnes.

Turquie
Une première estimation fait état de 1,9 million de tonnes ; ce chiffre reste à confirmer lors d’une réunion du conseil d'administration de SALKONDER le 21 janvier.

Avec, selon les cas, un report des chiffres 2018 ou la meilleure estimation en l’état actuel des intentions de transformation, la prévision totale pour les pays de l’AMITOM s’établit à 15,95 millions de tonnes, dont 9,77 millions de tonnes pour les pays de l’UE.

Quelques données complémentaires
La part assumée par les pays leaders de la région AMTOM tend à décroître.

Source : AMITOM
 
Sociétés liées

AMITOM

Professional or non-profit organisation , Research organisation See details
Actualités liées

2018 Provisional end-of-season results

See details

WPTC Crop update as of 28 September 2018

See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS - 2 avenue du Blanchissage 84000 AVIGNON - FRANCE

contact@tomatonews.com / tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
CONESA
Most popular news
Featured event
The Tomato News Conference
Our supporting partners