Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

WPTC : Situation de campagne au 28 Septembre 2018

01/10/2018 - Sophie Colvine , François-Xavier Branthôme - 2018 Season - Read in English
La transformation mondiale passe sous la barre des 34 millions de tonnes

Une nouvelle révision drastique des perspectives 2018 de transformation est intervenue dans les derniers jours de septembre : le dernier examen bimensuel de l’activité mondiale effectué par le WPTC a révélé une chute aussi brutale qu’inattendue des quantités traitées en Iran, en même temps que de légers ajustements des prévisions en Californie, en Chine et en Algérie. Au bilan, les quantités transformées à l’échelle mondiale en 2018 devraient désormais se situer aux environs de 33,9 millions de tonnes métriques (mT), en retrait de 900 000 mT environ par rapport à notre précédente évaluation. Cette estimation, de plus en plus probable au fur et à mesure que la fin de campagne approche, est surtout inférieure de 3,2 millions mT aux intentions officielles de transformation publiées en début d’année, et marque une baisse très sensible de près de 3,9 millions de tonnes de la transformation globale par rapport au résultat final de 2017.
Pour mémoire, il faut revenir six ans en arrière, en 2012 (33, 419 million mT), pour retrouver un niveau d’activité globale aussi bas. La campagne 2007 s’était elle aussi conclue sur un résultat très proche (33, 764 millions mT).

Membres de l'AMITOM dans l'UE
Au Portugal, le temps reste très bon avec des températures élevées et sans pluie. La plupart des usines ne fonctionneront que jusqu'à la fin de cette semaine (39), certaines fermeront la semaine prochaine (40) et les dernières fonctionneront jusqu'au 8 ou 9 octobre. Les rendements agricoles sont un peu moins élevés que prévus mais la qualité des fruits reste excellente avec un Brix très élevé. Dimanche dernier (23 septembre), 83% du volume total prévu de 1,1 million avaient été traités.

En Espagne, la récolte est maintenant terminée en Andalousie. La fin de la saison a été difficile avec des tempêtes autour du 15 septembre et des températures très élevées qui ont localement occasionné des pertes. En général, les rendements ont été très élevés et la qualité satisfaisante tout au long de la saison. En Estrémadure, les précipitations locales de la semaine dernière (38) n'ont pas trop perturbé la récolte. La plupart des usines ferment cette semaine (39), les dernières devant fermer à la fin de la semaine prochaine (40). La qualité générale a été bonne tout au long de la saison. Au nord, la récolte devrait se poursuivre jusqu’à la mi-octobre. La production finale devrait atteindre 2,7 millions mT.

En France, 130 000 mT avaient été traitées à la fin de la semaine dernière. Cela représente 90% des perspectives de transformation récemment révisées à la baisse, à 145 000 mT. Le temps est resté bon avec des températures basses la nuit mais très élevées pendant la journée, ce qui a provoqué un excès de maturation des fruits. La qualité globale reste bonne avec un brix moyen de 4,95. Certaines usines resteront ouvertes jusqu'à la semaine prochaine (40) dans le sud-ouest, mais les autres fermeront à la fin de cette semaine.

En Grèce, un total de 316 000 mT de tomates (99% du total prévu de 320 000 mT) avait été livré à la fin de la semaine dernière (38) et presque toutes les usines sont maintenant fermées. Seules deux petites usines restent ouvertes, une dans le nord et une au centre du pays. Le brix moyen cette année a été bien inférieur à celui de l'an dernier (4,75 en moyenne) et les livraisons de tomates insuffisamment mûres ou vertes, ou de tomates de mauvaise qualité, ont été plus nombreuses.

En Hongrie, la fin de saison a été difficile et la récolte a pris fin une semaine à dix jours plus tôt que d’habitude, vers le 20 septembre, avec un total de 106 000 mT transformées au lieu des 120 000 mT initialement prévues sur les 1 350 hectares plantés.

Dans le nord de l'Italie, les derniers chiffres de l'OI Pomodoro indiquent que 2,3 millions mT avaient été traitées au 16 septembre, avec un Brix moyen de 4,79. Ce tonnage représentait 96% des prévisions. Seul un petit volume d’environ 80 000 mT a été traité la semaine dernière (38), de nombreuses usines ayant déjà fermé leurs portes, de sorte que le total transformé était estimé à 2,4 millions mT au 25 septembre. Les chiffres définitifs, après que toutes les usines auront cessé les réceptions à la fin de cette semaine (39), devraient se situer entre 2,41 et 2,42 millions mT. Les conditions météorologiques sont restées favorables au cours des deux dernières semaines, avec des températures élevées ; les rendements agricoles,  la qualité générale et la couleur sont bonnes, bien que le brix soit réduit à environ 4,5.
Dans le sud de l’Italie, environ 90% des usines ont fermé la semaine dernière (38) et la plupart des autres ferment à la fin de cette semaine (39). À la mi-septembre, 2,05 millions mT avaient été transformées et le chiffre final devrait atteindre 2,2 millions mT.
L'estimation totale de 4,6 millions mT pour l'Italie est donc confirmée. Cela représente 600 000 mT de moins qu'en 2017 (5,2 millions mT) et 300 000 mT de moins que prévu en début de saison. La surface plantée a été réduite et le rendement à l'hectare inférieur à celui de l'an dernier, en particulier dans le sud. La réduction de la production a également entraîné la livraison par les agriculteurs de tomates plus vertes ou de mauvaise qualité… 
 
Autres membres AMITOM
En Iran, outre une baisse notable des surfaces plantées, les conditions chaudes et sèches durant la période de croissance et, actuellement pendant la récolte, exercent une forte pression sur les cultures de tomates dans le nord et le sud. Ainsi, les transformateurs estiment que la production totale de tomates transformées sera réduite au tiers de la production de l’an dernier (seulement 300 000 mT). Les chiffres de la production finale seront communiqués après la fin de la campagne.

En Tunisie, la récolte est maintenant terminée dans toutes les régions. Le total provisoire est de 629 000 mT de tomates transformées, dont 610 000 mT pour la production de concentrés et 19 000 mT pour les conserves.

En Turquie, la récolte est terminée et l'estimation précédente de 1,3 million mT reste inchangée.

En Ukraine, de nombreuses interruptions ont perturbé la récolte en septembre, en raison d'une succession d’épisodes pluvieux intervenus le plus souvent durant les week-ends. Plus de 700 000 mT, soit près de 90% du total prévu (750 000 mT) ont déjà été traitées. Le temps est actuellement clément, avec des températures basses la nuit (5° C) mais satisfaisantes pendant la journée : la récolte devrait se poursuivre jusqu'au 8 au 10 octobre sauf si elle est interrompue plus tôt par les pluies (prévues pour les 4 et 5 octobre). À 4,8 ou moins, le brix moyen est inférieur à celui de l'année dernière et les rendements en usine sont donc inférieurs d'environ 5% à la normale. 

Autres pays du WPTC
En Californie, l'estimation des quantités transformées est de 854 132 tonnes courtes (sT) (774 855 tonnes métriques (mT)) pour cette semaine (39). À la fin de cette semaine (29 septembre), l’industrie californienne aura traité environ 11 636 737 sT (10 556 002 mT). Il semble que le tonnage final sera légèrement supérieur à 12 millions sT (10,886 millions mT), tandis que la récente estimation d’août prévoyait 11,8 millions sT (10,7 millions mT). Les volumes continueront à diminuer au cours de la semaine prochaine (40) et la récolte se poursuivra jusqu'à la mi-octobre.
Les quantités de tomates biologiques transformées en Californie ont atteint 502 214 sT (455 558 mT – l’équivalent des quantités transformées dans les États du Midwest) à la fin de la semaine 37 (fin au 15 septembre), soit 27% de plus qu'en 2017 et 18% de plus que sur les trois dernières saisons en moyenne. 

En Ontario, la récolte de tomates est en plein essor et les transformateurs canadiens estiment avoir déjà atteint 85 à 90% du tonnage prévu de 470 000 tonnes courtes (426 000 tonnes métriques). 
La transformation devrait se poursuivre pendant 8 à 10 jours et se terminer autour de la fête canadienne de Thanksgiving (8 octobre). Après que les cultures ont connu des débuts difficiles avec des conditions fraîches et humides, les périodes de croissance et de récolte ont été idéales dans la majeure partie de la région. La couleur a été très bonne - voire excellente - toute la saison et les rendements nets ont été supérieurs aux objectifs, en moyenne entre 45 et 55 sT / acre (soit 101 mT à 123 mT/ha). Les Brix ont fluctué entre 3,9 et 5,3.

En Chine, on estime que la campagne de transformation 2018 se terminera cette semaine (39) sur un volume total d'environ 3,8 millions mT, soit un peu plus que les 3,7 millions mT attendues en début de saison, mais en forte baisse par rapport aux 6,2 millions traitées en 2017. Les conditions météorologiques au cours de la saison ont été généralement bonnes au Xinjiang, où la production a dépassé les perspectives initiales ; la qualité des tomates fraîches a été meilleure que celle de l'an dernier, la plupart des concentrés ayant une couleur supérieure à 2,2. Les températures élevées de juillet ont toutefois provoqué un pic de maturation dans le sud du Xinjiang, ce qui a entraîné des pertes et un rendement de transformation inférieur à la normale. Le prix des tomates fraîches a été un peu plus élevé que prévu, avec une moyenne de 400 à 410 CNY par tonne métrique (environ 59 USD / t, 50 € t), identique à l'an dernier. Seules trois ou quatre usines travaillent encore cette semaine (39). On estime qu'un million mT ont été traitées dans le sud du Xinjiang et 1,8 million mT dans le nord du Xinjiang. Les règlements de protection de l'environnement mis en place par le gouvernement ces dernières années - mais strictement appliqués cette année - ont limité le nombre d'usines susceptibles de fonctionner et la capacité de transformation de nombreuses autres. Une partie de la contraction de cette année est également liée à la décision du deuxième opérateur en importance, Chalkis, de quitter le secteur et de vendre treize de ses usines.
Les conditions météorologiques en Mongolie intérieure ont été anormales tout au long de la saison avec plusieurs périodes de pluie en juillet et en août. Cela a conduit à des Brix très faibles et à des fruits très mous, et incité les agriculteurs à livrer plus tôt, de sorte que les usines ont rapidement atteint leur pleine capacité en août. À la fin du mois d’août, toutefois, les usines ont dû réduire leur vitesse de traitement car il n’y avait pas assez de tomates fraîches. En conséquence, la plupart des transformateurs n’ont pas atteint leurs objectifs et le volume final traité n’est que de 900 000 à 1 million mT.
Les trois usines de la province du Gansu n’ont traité qu’environ 120 000 mT cette année.
La production totale de concentrés de tomate est estimée entre 500 000 et 550 000 mT.

Au Japon, le volume total traité en 2018 a été porté à 25 200 mT sur 420 hectares.

Au Brésil, les surfaces plantées ont été réduites de 19 000 hectares en 2017 à 16 500 hectares cette année, afin de réduire les stocks subsistants de concentrés, issus de la saison 2016/2017 qui avait été marquée par des rendements exceptionnels. Les rendements 2018 ont toutefois atteint un nouveau record, avec plus de 90 mT par hectare, grâce à de bonnes conditions climatiques, à l'absence quasi totale d'infection par le Gemini virus, à l'utilisation de nouvelles variétés hybrides et à une bonne gestion agricole. Le volume final traité cette année est donc de 1,48 million mT, contre l'estimation précédente de 1,32 million mT.

En Afrique du Sud, l'estimation actuelle de récolte est de 145 000 mT. Le chiffre final sera disponible en octobre. 

 
 
Autres pays
Le Midwest américain a été plus chaud que la normale depuis nos dernières évaluations et la maturité a progressé un peu trop rapidement ; les conditions de récolte se sont cependant améliorées et la campagne se terminera début octobre. Les fortes pluies tombées en septembre ont occasionné quelques pertes, mais le résultat reste encore proche des quantités initiales contractées.

En Pologne, la prévision de 180 000 mT reste inchangée.

Quelques données complémentaires
Evolution du traitement global au cours des 20 dernières années.

 

Source : AMITOM, WPTC
 
Sociétés liées

AMITOM

Professional or non-profit organisation See details

WPTC

Professional or non-profit organisation See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
KAGOME Co. Ltd.
Most popular news
Featured event
14th World Processing Tomato Congress & 16th ISHS Symposium on the Processing Tomato
Our supporting partners