Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

UE : mise en place d'un marché européen des crédits carbone agricoles

12/08/2021 - François-Xavier Branthôme - Read in English
L'UE mise sur l'agriculture pour atténuer les effets du changement climatique

La Commission européenne a publié un rapport sur la manière de développer le secteur de l' « agriculture carbonée » en Europe. C'est la première étape vers la construction d'un marché des « crédits carbone » qui pourrait augmenter les revenus agricoles
 
L'Union européenne s'est engagée à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre jusqu'à atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Pour atteindre ces objectifs, différentes stratégies ont été développées qui ont pour mission de guider tous les secteurs de production vers un avenir « zéro émission ».
 
Cependant, dans l’intervalle, le vieux continent doit réduire ses émissions de dioxyde de carbone (ainsi que d'autres gaz à effet de serre). Autrement dit, alors que les industries, le secteur des transports, le secteur de l'énergie, etc. progressent sur la voie de la réduction des émissions, il faut que le dioxyde de carbone émis soit retiré de l'atmosphère et cette tâche est confiée à l'agriculture.
 
L'initiative « Agriculture Carbonée »
La Commission européenne a publié le 27 avril dernier un rapport "Setting up and implementing result-based carbon farming mechanisms in the EU" (disponible ICI, en anglais seulement), résultat de deux années d'études, dans lequel les experts de Bruxelles analysent comment promouvoir l'agriculture carbonée européenne - un système d'encouragement et d’encadrement destiné à inciter les agriculteurs à adopter des pratiques susceptibles d'augmenter la quantité de CO2 séquestré dans le sol.
 
Cette étude préalable débouchera ensuite sur une démarche d’ « agriculture carbonée » qui aura pour mission de traduire concrètement les conclusions contenues dans le rapport approuvé.
L’étude identifie en particulier cinq domaines prometteurs sur laquelle intervenir :
  • la restauration et le remouillage des tourbières ;
  • le développement du secteur agroforestier ;
  • le maintien et l’augmentation du carbone organique du sol ;
  • la gestion du carbone dans les prairies ;
  • la gestion des animaux dans les exploitations.

L’initiative agriculture carbonée devrait être rendue publique d'ici la fin de l'année et devrait ensuite déboucher sur une série de projets pilotes qui auront pour mission de tester des approches agronomiques visant à séquestrer le carbone atmosphérique ou à réduire les émissions, en créant des modèles pour mesurer le CO2fixé et sensibiliser les différents partenaires.
 
Vers un marché des crédits carbone
Un aspect clé concerne la mesure et la certification des quantités de carbone piégé dans le sol. Si la Commission valide des modèles de mesure du dioxyde de carbone séquestré dans les sols agricoles (ou non émis par les activités du secteur primaire), il sera alors possible pour les agriculteurs d'obtenir des « crédits carbone » (sorte de droits d’émission carbone), crédits qui pourront ensuite être vendus sur le marché.

« L'agriculture carbonée offre de nouvelles opportunités de revenus pour les agriculteurs. C'est un exemple de la façon dont les écosystèmes envisagés dans la PAC et les financements privés peuvent récompenser les pratiques agricoles qui nous aident à lutter contre les crises climatiques et la perte de biodiversité », a déclaré le commissaire européen Frans Timmermans.

 

 
En résumé, les agriculteurs qui adopteront à l'avenir des pratiques capables de séquestrer le dioxyde de carbone dans le sol (comme le travail minimal du sol) ou de réduire les émissions impactant le climat (par exemple en gérant mieux les déjections animales) recevront des « crédits carbone ». Ces crédits peuvent être vendus par les agriculteurs à des entreprises qui souhaitent atténuer leur empreinte environnementale (marché volontaire) ou aux entreprises soumises au système d'échange de quotas d'émission (marché obligatoire). En tout cas, un nouveau business intéressant s'ouvre pour les agriculteurs, qui a déjà explosé aux États-Unis 
 

Sources: op.europa.eu, agronotizie.imagelinenetwork.com
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
Goodpack IBC (Singapore) Pte Ltd
Most popular news
Featured event
15th World Processing Tomato Congress and 17th ISHS Symposium on Processing Tomato
Our supporting partners
Library Z-Library