Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Italie : l'Emilie-Romagne travaille à économiser l'eau

22/12/2021 - François-Xavier Branthôme - Read in English
Les essais réalisés par le CER (Canal Emiliano Romagnolo) dans le cadre du projet « Positive » montrent qu’il est possible d’économiser jusqu’à 200 mètres cubes (m3) d'eau par hectare et par an.

Un système permettant d'économiser jusqu'à 200 m3 d'eau d'irrigation pour chaque hectare de tomates d’industrie : c'est le résultat du projet Positive (Protocolli Operativi Scalabili per l’Agricoltura di Precisione ou Protocoles d'exploitation évolutifs pour l'agriculture de précision) conduit par l'Université de Parme, dont la présentation publique a impliqué début décembre de nombreux partenaires et universités encadrés par le CIDEA, le Centre interdépartemental de l'énergie et de l'environnement, et permis de découvrir dans le même temps les frontières les plus avancées en matière d’économie d'eau en agriculture, grâce à la recherche scientifique et à la technologie appliquée à l'irrigation de précision.

Cette réunion a été l’occasion pour le directeur de la recherche et du développement agronomique du CER Stefano Anconelli de présenter le résultat des études agronomiques menées dans les laboratoires d'Acqua Campus. Les informations traitées sous forme d’images s’avèrent de plus en plus pertinentes car il est important aujourd'hui de pouvoir intégrer les données satellitaires avec celles qui dérivent directement du bilan hydrique du système "intelligent" Irriframe des Consorzi di Bonifica (Consortiums de remise en état des terres) associés à l’ANBI (Associazione Nazionale Bonifiche Irrigazioni ou Association Nationale de Bonification de l'Irrigation). 
L’exploitation des images détaillées de l'état et de la vigueur de la végétation permet désormais d'obtenir un conseil d'irrigation de plus en plus ciblé, basé sur le développement réel et le stade de maturité de la culture. S’il se tient bien informé, l'exploitant agricole dispose éventuellement, dans ce scénario déjà amélioré par rapport à un passé récent, d'une technologie d'irrigation à débit variable adéquate ; il peut alors obtenir en temps réel une évaluation très précise de la quantité d'eau qu'il peut apporter à chaque portion de parcelle, en fonction de la progression du développement de la culture et de sa consommation, sans gaspiller la moindre goutte d’eau.

 Outre l’amélioration de la gestion des cultures et la réduction de la consommation d'eau et d'énergie apportée par le projet « Positive », les bilans des interventions réalisées permettent à l'agriculteur de créer sa propre banque de données d'irrigation, associée à ses cultures spécifiques et à ses rendements saisonniers.

« La sécheresse persistante dans de nombreuses zones arides régionales au cours de l'année - commente Nicola Dalmonte, président du Consortium du deuxième degré pour le Canal Emiliano Romagnolo - stimule considérablement la recherche technique et scientifique de nos laboratoires et consolide les collaborations efficaces avec les universités et les différentes parties prenantes ; les recherches débouchent sur l'utilisation des systèmes les plus sophistiqués et innovants pour économiser les ressources et ont des répercussions territoriales qui, de toute évidence, progressent sensiblement à chaque saison ».

« Le dispositif - souligne Stefano Anconelli, directeur de la recherche et du développement agronomique du Canal Emiliano Romagnolo - permet d'économiser jusqu'à 150-200 m3 pour chaque hectare considéré. Une simulation basée sur les données de 2020, en ne considérant que les superficies d'Émilie-Romagne cultivées en maïs et en tomates d'environ 110 000 hectares, évalue l’économie d’eau possible à 20 millions de m3 par an environ ».

Quelques données complémentaires
Pour plus de détails sur le projet Positive

http://www.progettopositive.it/nqcontent.cfm?a_id=19537&tt=t_bt_app1_www
sur les Consortiums de remise en état des terres 
https://ambiente.regione.emilia-romagna.it/it/suolo-bacino/argomenti/bonifica-idraulica-e-irrigazione
sur l’Association Nationale de Bonification de l’Irrigation
https://www.anbi.it/?lang=en
et sur Irriframe
https://www.irriframe.it/Irriframe

Sources: freshplaza.it, parmadaily.it
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
CONESA
Most popular news
Featured event
2022 Tomato News Conference
Our supporting partners