Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Exercice 2018/2019 : les exportations US ont encore reculé (1ère partie)

19/08/2019 - François-Xavier Branthôme - Read in English
Les résultats du commerce extérieur US des dérivés de tomate ont une nouvelle fois fléchi lors du dernier exercice. Les deux principaux postes (concentrés et sauces) ont enregistré des baisses notables non seulement par rapport à l’exercice précédent (2017/2018) mais aussi par rapport à la moyenne des trois exercices précédents, signe que la tendance est durable.
L’an dernier, les ventes extérieures US de concentrés ont mobilisé un peu plus de 346 000 tonnes métriques de produits finis ; le tassement, minime (1%) par rapport aux 349 800 mT exportées en 2017/2018, est réellement significatif par rapport au niveau moyen d’activité des trois exercices précédents (385 000 mT soit un retrait d’environ 10%) puisque, selon nos estimations, il traduit un manque pour la transformation industrielle et pour la production agricole de près de 227 000 mT de matière première.
Sur le secteur des sauces, autre pilier de l’activité extérieure US, les résultats de 2018/2019 sont également décevants ; les opérateurs US ont exporté l’an dernier un peu plus de 307 000 tonnes métriques de ketchup et de sauces à base de tomate, soit 42 000 mT de moins qu’en 2017/2018 mais surtout 66 600 mT (18%) de moins qu’en moyenne sur les trois exercices précédents. 
 

Concentrés de tomate : la rançon d’un dollar fort
Sur le secteur des concentrés, le ralentissement a affecté deux grandes régions en priorité – l’Amérique Centrale et l’Union Européenne occidentale – qui assurent habituellement une fraction importante des débouchés US. 
Dans le cas de l’Amérique Centrale, c’est la diminution des flux vers le marché mexicain généralement considéré comme captif qui a le plus impacté l’activité extérieure US : avec moins de 49 000 mT en 2018/2019, les approvisionnements en provenance des Etats-Unis ont chuté de 25% par rapport au niveau moyen de flux des trois exercices précédents (64 900 mT). Cette baisse spectaculaire s’est accompagnée de reculs également notables des ventes de concentrés à destination de la Colombie, de Trinidad et Tobago, de la République Dominicaine, de Panama, du Costa Rica, etc. que n’ont pas compensé les quelques rares et confidentielles hausses enregistrées sur les mouvements vers le Guatemala ou le Salvador. En définitive, les exportations US vers la région Amérique Centrale n’ont pas dépassé 91 500 mT en 2018/2019 (contre plus de 115 000 mT en moyenne entre 2015/2016 et 2017/2018).
La baisse des achats européens de concentrés de tomate US a essentiellement été le fait de l’Italie, des Pays-Bas et du Royaume-Uni, les trois plus importants débouchés de la région pour les produits US. Comparés aux flux moyens des trois années précédentes, les résultats de l’exercice 2018/2019 ont reculé de près de 10 500 mT (-18%) de produits finis sur le marché italien, de plus de 9 000 mT sur le marché néerlandais et de 3 000 mT sur le marché  britannique. D’autres pays de la région (Portugal, France, Suède, Belgique) ont également réduit leurs achats de concentrés US, de sorte que la baisse d’ensemble a représenté plus de 22 100 mT de produits finis ; en définitive, l’Espagne a été en 2018/2019 le seul marché européen à augmenter ses importations de concentrés US, mais il faut noter que les flux étaient quasiment inexistants depuis plusieurs décennies.
L’Afrique Occidentale est la troisième région sur laquelle les ventes extérieures US ont enregistré une baisse significative en 2018/2019 : du fait principalement des mesures protectionnistes mises en place au Nigéria et de la réduction des importations du Ghana et de la Côte d’Ivoire, les achats régionaux sont tombés à moins de 1 500 mT au cours du dernier exercice alors qu’ils avoisinaient 11 000 mT en moyenne sur les trois exercices précédents.

Un petit nombre de pays ont en revanche intensifié leurs achats de concentrés US. Sur le dernier exercice, les importations japonaises, sud-coréennes ou philippines ont augmenté dans des proportions sensibles par rapport aux trois exercices précédents et porté les quantités totales importées par la région Extrême-Orient aux environs de 67 000 mT, en hausse de plus de 12 000 mT (23%) sur la performance US moyenne de la période 2015/2016 – 2017/2018.
Cela a également été le cas pour un certain nombre de pays du Moyen-Orient (Emirats, Israël, Koweït) dont les achats de concentrés US ont progressé de près de 6 700 mT sur le précédent exercice, à plus de 25 700 mT en 2017/2018.

Dans un contexte toujours difficile à l’échelle mondiale, où les exportations US sont pénalisées depuis plusieurs années par la force de la monnaie US, le raisonnement de l’activité de transformation, poursuivi cette année avec une réduction de 6% des objectifs industriels US par rapport au résultat de la campagne 2018, prend tout son sens. Il n’est d’ailleurs pas exclu, compte tenu des effets adverses des conditions climatiques sur le résultat attendu de la campagne en cours, que la réduction des quantités aille au-delà des objectifs poursuivis par la filière US dans ses efforts pour adapter l’offre à la demande.

Quelques données complémentaires

Très prochainement : 2ème partie "Sauces & Ketchup : années difficiles pour le 1er exportateur mondial"

Source: TDM
Actualités liées

The 2018/2019 season: US exports have decreased once again (part 2)

See details

Kraft Heinz stock drops to its lowest-ever price

See details

US tomato products inventories as of 1 June 2019

See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
AMITOM
Most popular news
Featured event
14th World Processing Tomato Congress & 16th ISHS Symposium on the Processing Tomato
Our supporting partners