Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Stocks U.S. de tomate transformée au 1 juin 2020

29/06/2020 - François-Xavier Branthôme - Read in English
Les stocks sont en baisse de 13.7% par rapport à l’année dernière

Selon le rapport publié par la CLFP (Ligue californienne des producteurs alimentaires) le 19 juin 2020, le total des stocks US de dérivés transformés de la tomate s’élevait à un peu moins de 4,7 millions de tonnes courtes (4,233 millions de tonnes métriques (mT)) en équivalent tomate fraîche, au 1 juin 2020. Les quantités encore présentes physiquement (mais dont une partie est déjà vendue) sont inférieures de 13,7% à celles relevées au 1 juin 2019, soit un niveau légèrement supérieur à ce que les rythmes de ventes apparentes des trimestres précédents laissaient attendre (4.36 millions mT, cf. notre article de mars 2020). L’activité commerciale (domestique et export) de la filière US est donc sur une trajectoire pratiquement conforme aux attentes des opérateurs locaux, au terme d’un exercice dont les performances sont en léger retrait comparées à celles de l’année 2018/2019. La consommation apparente des stocks a diminué de 6,4%, avoisinant les 12,4 millions sT (11,275 millions mT) pendant la période de douze mois entre le 1 juin 2019 et le 1 juin 2020, alors que le rythme mensuel d’absorption s’élevait à 13,25 millions sT (12,02 millions mT) sur la période 2018/2019 (voir en annexe).
 

Sur un plan général, à quelques semaines du début de la campagne 2020 en Californie, les quantités présentes semblent en bonne adéquation avec la couverture des besoins. Au rythme actuel de consommation apparente mensuelle, les stocks présents sont censés suffire à alimenter les marchés US pendant environ quatre mois et demi, une durée tout juste supérieure à celle que les opérateurs locaux considèrent comme normale à cette date (quatre mois).
De même, les perspectives officielles de transformation s’inscrivent à peu de chose près dans la trajectoire de consommation apparente annuelle définie sur l’exercice 2019/2020. Compte tenu des variations saisonnières, les besoins de la filière US pour satisfaire la demande s’établissent pour l’heure aux alentours de 12,78 millions sT (11,59 millions mT) sur douze mois. Sauf circonstances inattendues, l’objectif de transformation de la campagne 2020 de 12,5 millions sT (11,34 millions mT) devrait déboucher en juin 2021 sur une situation similaire à celle que la filière US connait en ce moment en termes de stocks et d’excédents, presque parfaitement équilibrée.
 

Cette réduction de l’excédent de stocks, particulièrement évidente sur la dernière situation de juin et conduite progressivement sur les trois dernières années, a été prioritairement le fait du secteur des concentrés destinés à la vente, notamment aux marchés extérieurs. La proportion de cette catégorie de produits sur l’ensemble des volumes portés aux stocks a ainsi reculé, de plus de 54% du total enregistré au 1 juin 2017 à moins de 47% au 1 juin 2020. Un important effort a également été mené sur les concentrés destinés à la reprise en deuxième transformation (« remanufacture »), eux aussi produits en grandes quantités en 2014/2015 et 2015/2016, qui représentaient un large quart (26%) des produits disponibles en juin 2017 et ne « pesaient » plus qu’environ 22% des quantités physiquement présentes au 1 juin 2020.

La filière US n’en reste pas moins confrontée à un contexte commercial difficile, notamment en raison des taux de change EUR/USD plus favorables aux dérivés européens. Les données disponibles au moment de la rédaction de cet article montrent que les ventes extérieures US de concentrés des onze premiers mois (juin-avril) de l’exercice 2019/2020 se sont élevées à un peu moins de 267 000 mT de produits finis, ce qui place l’activité de l’année sur une trajectoire d’environ 291 000 mT, en retrait de plus de 16% sur la performance de 348 000 mT d’exportations de concentrés de l’exercice 2018/2019. 
Nous aurons l’occasion d’y revenir dans les prochaines semaines lorsque le résultat définitif de l’exercice sera arrêté et permettra d’évaluer plus précisément le niveau de la consommation domestique US de dérivés de tomate. Pour l’heure, il importe de noter que les reculs les plus marquants de l’activité extérieure US en 2019/2020 ont été logiquement enregistrés sur les marchés européens (-42%, -24 000 mT) mais aussi, de façon plus surprenante, sur les marchés captifs ou habituellement très liés (Amérique du Nord -19%, -9 000 mT ; Amérique Centrale -8%, -7 000 mT ; Amérique du Sud -43%, -3 000 mT ; mais aussi Asie-Pacifique, Eurasie, Extrême-Orient, etc.), à l’exception remarquable du Moyen-Orient dont les approvisionnements se sont accrus de 32% (+7 600 mT).
 

Pour autant que l’analyse des données fournies par la CLFP permette de produire des conclusions objectives, le détail des ventes (domestiques et exportations confondues) montre que le fléchissement a touché toutes les composantes de l’activité commerciale lors de l’exercice 2019/2020. Le secteur le plus affecté a été celui des « produits autres que les concentrés » dont les ventes apparentes ont baissé de 12%. Le repli enregistré par les ventes de concentrés aux entreprises de deuxième transformation a été moindre, de l’ordre de 4,5%. Enfin, les concentrés destinés à la vente ont vu leurs ventes fléchir d’un peu moins de 4% entre 2018/2019 et 2019/2020.

Au terme de l’exercice, l’inventaire US de concentré de tomate en vrac disponible à la vente au 1 juin 2020 était d’environ 2,2 millions sT (1,98 million mT), soit une diminution spectaculaire (-22%) par rapport à la situation du 1 juin 2019. Le total des stocks de concentré de tomate en vrac, y compris les quantités destinées à la seconde transformation était estimé à un total de 3,2 millions sT (2,91 millions mT), en retrait net (-20%) par rapport aux quantités présentes l’an dernier à la même date. De fait, la situation au 1 juin 2020 fait apparaître une diminution sensible des stocks de concentrés destinés à la reprise en deuxième transformation (-15%) et, inversement, une légère inflation des quantités de produits autres que les concentrés.
 

 
 

Quelques données complémentaires
Ventes apparentes mensuelles (tonnes métriques)
 

Évolution des excédents de stocks
 

Ventes apparentes mensuelles (tonnes courtes) identifiées en fonction des saisons
 

Tableaux extraits du rapport CLFP du 19 juin 2020
 
Ce rapport de l’approvisionnement et des mouvements US 2019-2020 de la tomate de transformation est basé sur des données représentant 92,5% du volume de la filière. Tous les chiffres sont arrondis au millier de livres. le plus proche pour les besoins de ce rapport.

Ce rapport est une estimation de l’approvisionnement US total et de la demande en dérivés transformés de la tomate. Les rapports sont basés sur des déclarations volontaires de conditionnement et de stocks par les transformateurs US. Tous les chiffres sont donnés sur une base « tonnes d’équivalent tomate fraîche ». La campagne annuelle de la CLFP débute le 1 juin et se termine le 31 mai.
Les statistiques pour la campagne 2019–2020 sont tirées des déclarations de transformateurs qui gèrent 92,5% du volume US.

 
 
Concentré de tomates en vrac disponible à la vente. Volume de concentré de tomates en vrac exprimé en « tonnes payées d’équivalent tomate fraîche » stocké en fûts, conteneurs, et conditionnements vrac destinés à la vente. Ces estimations ne comprennent pas le concentré en vrac destiné à être repris par les mêmes transformateurs en deuxième transformation, ni les concentrés en conditionnements destinés à la restauration collective ou à la distribution au détail.

Source : CLFP

Pour plus de détails, voir documents ci-joints :
FINAL_SOH_All_June 1 2020
Sociétés liées

CLFP

Professional or non-profit organisation See details
Actualités liées

U.S. Processed Tomato Stocks as of June 1, 2020

See details

U.S. Processed Tomato Stocks as of 1 March 2020

See details

US Processed Tomato Stocks as of 1 December 2019

See details

US tomato products inventories as of 1 June 2019

See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
Graco Distribution Bvba
Most popular news
Featured event
Cibus Forum
Our supporting partners