Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Stocks US de dérivés de tomate au 1 mars 2019

15/04/2019 - François-Xavier Branthôme - Read in English
Conformément à ce que nous prévoyions dans notre précédente analyse de la situation des stocks US de dérivés de tomate, la dynamique initiée en décembre 2017 a abouti à une résorption plus que décisive des excédents (stocks physiques de dérivés de tomate présents en entrepôts, dont une partie déjà vendue mais non encore livrée). Les excédents n’ont plus été aussi peu importants depuis mars 2015 : selon notre estimation et par rapport aux besoins exprimés pour les sept mois à venir (1 octobre 2019), le surplus s’élevait au 1 mars 2019 à quelque 418 000 mT (équivalent matière première), soit moins de quinze jours de réserve au rythme actuel de consommation apparente.
 

Selon les chiffres communiqués par la CLFP (California League of Food Producers), le total des stocks de dérivés de tomate transformée aux USA atteint environ 8,2 millions de tonnes courtes (sT) (7,473 millions de tonnes métriques (mT)) en équivalent tomate fraîche, au 1 mars 2019.
L’inventaire et en baisse de 6,2% par rapport à l’année précédente (8,785 millions sT, ou 7,969 millions mT). La consommation apparente des stocks de dérivés de tomate a augmenté de 5,3%, totalisant environ 10,4 millions sT (9,45 millions mT) pendant la période de neuf mois entre 1 juin 2018 et 1 mars 2019, comparé à la période précédente. Sur douze mois (1 mars 2018 – 1 mars 2019), la consommation apparente s’est élevée à 13,33 millions sT (12,09 millions mT), en hausse de 4,9% par rapport au rythme mensuel enregistré sur douze mois en mars 2018.

En l’état actuel des demandes domestiques et extérieures, la trajectoire annuelle de consommation apparente US s’élève aux environs de 13 millions sT (11,78 millions mT). Conjuguée aux perspectives actuelles de transformation (12,565 millions sT ou 11,4 millions mT), elle devrait permettre à l’exercice 2019/2020 de déboucher sur une nouvelle réduction substantielle des excédents, voire placer la filière US dans un contexte industrialo-commercial similaire à celui de la période décembre 2013 – mars 2015.

Toutefois, selon les estimations de certains acteurs locaux, basées sur les données de consommation des neuf premiers mois de l’exercice 2018/2019, sur les chiffres disponibles du commerce extérieur et sur les prévisions les plus réalistes de consommation domestique et d’exportation pour le futur exercice 2019/2020, la filière US n’envisage de miser que sur une reconduction en juin 2020 de la situation qui présidera au début de la prochaine campagne : les opérateurs californiens « ne prévoient pas d’augmentation des exportations pendant l’année à venir, en raison du renforcement du dollar ainsi que d’une consommation US atone », et estiment que le stock prévu à fin juin 2020 équivaudra toujours à cinq mois environ de consommation, comme cela devrait probablement être le cas au 1 juin 2019. Nombre d’entre eux ne considèrent pas ce niveau comme un seuil déclenchant pour une amélioration des conditions de marché : « Dans le passé, le marché s’est consolidé lorsque nous sommes descendus à quatre mois de stocks ou moins ».

Pour l’heure, ce sont près de 500 000 mT d’équivalent matière première qui ont « disparu » des stocks par rapport à l’inventaire de mars 2018 ; une large part de cette dynamique provient d’une baisse importante des quantités présentes de concentrés destinés à la deuxième transformation et une fraction notable d’une diminution des stocks de concentrés destinés à la vente (notamment ceux mobilisés par les exportations).
 

Les stocks US de concentrés disponibles en conditionnements industriels au 1 mars 2019 avoisinaient 4,2 millions de tonnes courtes en équivalent tomate fraîche « tonnes payées ».
Le total des inventaires de concentrés de tomates, y compris les quantités à destination d’activités de deuxième transformation, était estimé à près de 6,1 millions de tonnes courtes, en équivalent tomate fraîche « tonnes payée », au 1 mars 2019.

Quelques données complémentaires
 

Source : CLFP
Actualités liées

US inventory of processed tomato as of 1 December 2018

See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
The Morning Star Packing Company
Most popular news
Featured event
The European Pizza & Pasta Show
Our supporting partners