Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Portugal : les revenus d'exportation sont presque stables

11/03/2019 - François-Xavier Branthôme - Read in English
Résultats des activités export 2018 

Avec un chiffre d’affaires total en 2018 de 231 millions d’Euros, la valeur des exportations portugaises s’est légèrement affaiblie l’an dernier, en baisse d’un peu moins de 7 millions d’Euros (-2,8%) par rapport à 2017 et d’un peu moins de 3 millions d’Euros (-1,1%) par rapport à la performance moyenne des trois années (janvier-décembre) précédentes (2015, 2016 et 2017).
Les concentrés, plus gros contributeurs avec 85% en moyenne du chiffre total de l’activité extérieure, ont assez bien résisté à la crise et n’ont enregistré qu’une baisse minime (0,9% par rapport à 2017 et 0,4% par rapport aux trois années précédentes) ; cette performance (196 millions d’Euros) mérite cependant d’être relativisée, dans la mesure où les ventes extérieures portugaises de concentrés ont enregistré une hausse en volumes de plus de 10% en 2018, avec plus de 272 700 mT exportées l’an dernier contre seulement 260 500 mT en 2017. Ce bon résultat quantitatif est ainsi effacé par une dégradation sensible du prix unitaire moyens des produits.
Les deux autres segments ont été plus nettement impactés, avec un chiffre en baisse de 1,8% par rapport aux trois années précédentes dans le cas des exportations de sauces et ketchup, et de 10,7% dans celui des conserves ; pour les sauces et ketchup, le chiffre généré par les exportations (34 900 mT) s’est élevé aux alentours de 23,8 millions d’Euros en 2018. Pour le segment des conserves, le résultat n’a pas dépassé 11,6 millions d’Euros l’an dernier, en net retrait par rapport aux 14,4 millions réalisés en 2017 avec 36 000 mT exportées.
 

La majeure partie des quantités de concentrés exportées par la filière portugaise est destinée au marché européen, quoique le cumul des quantités livrées dans cette région représente une part progressivement moins importante de l’activité totale portugaise ; ce débouché a drainé près de 71% des quantités totales de concentrés exportées sur les trois dernières années (contre 82% au début des années 2000), « garantissant » ainsi une certaine stabilité à l’activité extérieure de la filière portugaise. L’Extrême-Orient, le Moyen-Orient et la partie orientale de l’UE complètent le groupe principal des marchés consommateurs de concentrés portugais.
En 2018, l’UE occidentale a accueilli un peu plus de 193 200 mT de concentrés d’origine portugaise, soit 6% de plus qu’en 2017 mais surtout 11% de plus que sur les trois années précédentes ; cet accroissement subit (19 600 mT) a essentiellement procédé de l’intensification des achats britanniques sur la période (70 300 mT), en hausse de 5% par rapport à 2017 et surtout 19% (+ 11 400 mT, effet Brexit) par rapport aux volumes mobilisés sur la période 2015-2017, d’un doublement inattendu des achats italiens et d’augmentations ou d’ajustements notables des exportations vers la Belgique, les Pays-Bas ou l’Espagne.
Quelques ajustements notables sont également intervenus sur les flux destinés aux marchés japonais (-12% par rapport à l’année précédente mais +6% par rapport à la moyenne des trois années précédente, à 29 100 mT en 2018) ; les marchés omanais et émiratis ont fortement réduit en 2018 leurs achats de concentrés portugais, tandis qu’à l’inverse, les exportations vers la Pologne ont enregistré une hausse sensible l’an dernier. 
 

La filière portugaise est également active, dans une mesure moindre que ses « voisines » ou concurrentes européennes des Pays-Bas, d’Italie ou d’Espagne, sur le secteur des sauces tomate et ketchup ; avec un peu plus de 36 000 mT de produits finis exportées en moyenne sur les trois dernières années, les quantités mobilisées sont beaucoup plus modestes que celle concernées par les ventes extérieures de concentrés. Le développement des ventes portugaises de sauces a été relativement rapide au cours des vingt dernières années, puisqu’en dépit de quelques épisodes annuels de réajustement, les quantités ont augmenté à un rythme annuel moyen proche de 9%, de 6 000 mT en 1997 à près de 35 000 mT l’an dernier.
La performance portugaise en matière d’exportations de sauce et ketchup en 2018 a marqué un léger retrait par rapport à l’année précédente, avec une baisse quelques centaines de tonnes de produits finis par rapport à la moyenne de la période 2015-2017, et d’un peu plus de 3 200 mT par rapport à 2017.

Plus encore que pour les concentrés, l’activité extérieure est orientée vers les seuls marchés européens : 97% des volumes exportés par les opérateurs portugais sont destinés aux pays de l’UE, préférentiellement le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, etc.
 

Compte tenu du poids des filières concurrentes italiennes, espagnoles, US voire grecques à l’échelle mondiale sur le secteur des conserves de tomate, l’activité portugaise est relativement réduite. Avec 32 700 mT mobilisées l’an dernier, les quantités exportées par le Portugal ont, comme pour le secteur des sauces et ketchup, enregistré un léger tassement par rapport au résultat de l’année 2017 (- 3 300 mT, -9%) ; en revanche, ces tonnages 2018 ont marqué une progression non négligeable (+5%) par rapport à la moyenne de la période 2015-2017, qui laisse penser que le retrait observé par rapport à l’année précédente ne constitue qu’un ajustement marginal, dans une dynamique particulièrement active qui a porté les ventes extérieures au rythme annuel exceptionnel de 19% sur les onze dernières années.
Sur ce secteur également, la vocation européenne de l’activité extérieure portugaise n’est plus à démontrer ; plus de 93% des quantités exportées sont destinées aux pays de l’UE, en particulier au marché britannique et, dans une moindre mesure, espagnol, allemand, polonais, français, etc.
 

Quelques données complémentaires
Distribution des exportations portugaises de concentrés, par catégories
 

La majere partie des revenus issus des exportations de concentrés proviennent de la partie occidentale de l'UE.
 

97% des quantités de sauces et ketchup exportées sont vendues aux payx de l'UE 

Source : IHS
 
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS - 2 avenue du Blanchissage 84000 AVIGNON - FRANCE

contact@tomatonews.com / tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
CONESA
Most popular news
Featured event
The Tomato News Conference
Our supporting partners