Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

L'avenir de la tomate d?industrie passe par une appellation européenne, et non locale

07/06/2019 - François-Xavier Branthôme - Read in English
Tomates del Sur se développe : une capacité de transformation six fois plus grande
 
Selon Diogo Soares Franco, le PDG de Tomates del Sur, l'implantation à Séville a été un pari gagnant pour Sugal, un groupe spécialisé dans la transformation des tomates.
En 2010, le spécialiste de la tomate Sugal a repris le site de transformation de Las Cabezas de San Juan, près de Séville, et depuis cette date, la capacité de transformation du groupe s'est multipliée par six. Pour parvenir à ce résultat, 30 millions EUR ont été investis dans la modernisation du secteur de production de la tomate et dans les équipements de transformation du site, selon Diogo Soares. Tomates del Sur est le nom qui a été donné à la filiale espagnole du géant portugais.

Une augmentation de la récolte a été le fruit des recherches investies dans la qualité, dans les meilleures techniques agricoles et dans les meilleures variétés. Selon les responsables de la société, ces facteurs font toute la différence et ont permis à Tomates del Sur de continuer à croître dans un marché mondialisé particulièrement compétitif. Dans cet objectif, Sugal teste plus de 150 variétés chaque année sur plusieurs parcelles d'essai. L'objectif principal est de produire des tomates avec un bon rendement, une qualité excellente et de fortes capacités d'adaptation aux conditions climatiques locales.

Sugal propose actuellement une gamme élargie de dérivés de tomate, dont des concentrés, des tomates cubetées ou écrasées, et à des niveaux variés de concentration (de 5° à 40°Brix) et selon différents processus de fabrication. Dans l'usine située à Las Cabezas, tous les produits sont emballés et expédiés à des acheteurs industriels qui se servent de concentrés ou de sauces tomate comme ingrédients dans leurs produits. Plus de 85% de la production est exportée à 70 pays partout dans le monde, mais l'Europe constitue le principal débouché pour le groupe portugais. Pour cet approvisionnement en tomates, un total de 2 350 hectares ont été contractés entre Séville et Jerez de la Frontera, dans la région de Cadiz.

« L'avenir de la tomate d’industrie passe par une appellation d’origine européenne, et non locale »
Selon Diogo Soares, la création d'une appellation d'origine européenne pourrait aider le secteur de la tomate d'industrie en Andalousie à se consolider à l'échelle globale : « L'objectif de Sugal consiste à faire de l'Andalousie la région du monde avec la plus forte productivité en termes de tomate d'industrie. En parallèle avec l'excellence des tomates du groupe, cette productivité représente la clé de l'avenir et nous permettra de réfléchir à de nouveaux projets qui pourront générer des emplois et des bénéfices, » a dit Soares.

Cependant, tout en reconnaissant l’intérêt d’un signe fort soulignant l’origine des matières premières utilisées dans la transformation, le groupe propriétaire de l'usine de Las Cabezas de San Juan prend ses distances avec le projet d'une appellation d’origine pour le concentré de tomates de Lebrija, défendu par d’autres transformateurs de la région. 

Depuis que Sugal, qui est également propriétaire d’installations de transformation au Chili, a décidé d’investir en Andalousie il y a presque dix ans, la modernisation de l’outil de transformation n’a pas cessé. En fait, « en moins d'une décennie, nous avons presque multiplié par six fois la capacité de traitement de cette usine, et nous transformons au total 300 000 tonnes de tomates fraîches par campagne », explique Diogo Franco, qui ajoute que « Sugal veut faire de l'Andalousie une grande région de production, contrepoids de l’Estrémadure qui domine aujourd’hui le secteur ». Cette dernière région produit 64% de la tomate transformée espagnole, contre 28% pour la communauté andalouse. 

 « Le Bas Guadalquivir est une zone traditionnelle de culture de tomates d'industrie, et nous croyons beaucoup en son potentiel, mais il est très important de continuer à mettre l'accent sur la compétitivité du secteur. L'augmentation de la production doit aller de pair avec l’amélioration de la qualité, avec la recherche de meilleures techniques agricoles et de meilleures variétés. Nous mettons surtout l'accent sur la planification, qui doit être parfaite. Nous avons également investi dans l’optimisation du temps entre la récolte et l’arrivée à l’usine, pour mieux saisir la fraîcheur, la couleur et la saveur naturelle des fruits que nous transformons. Notre travail auprès des producteurs se poursuit dans une relation à long-terme que nous voulons toujours améliorer. »

S’exprimant à propos des difficultés rencontrées par les transformateurs de la région de Lebrija – une importante zone de production de tomate d’industrie – à obtenir une appellation d'origine protégée (AOP) pour leurs concentrés de tomates (voir nos articles connexes), Diogo Soares explique qu’il « ne pense pas que la dénomination d’origine “tomate de Lebrija” soit le moyen de garantir l'avenir de la culture dans la région. Nous avons la qualité, certes, mais d’autres régions du monde offrent une qualité similaire, et je ne pense pas que les consommateurs aux quatre coins du monde valoriseront [ce type d’appellation locale]. Une autre démarche consisterait à créer une appellation d'origine européenne. Cela pourrait être une bonne initiative pour que la tomate d’industrie produite en Andalousie gagne en puissance à l’échelle mondiale. »

Source : sevilla.abc.es, hortidaily.com
 
 
Sociétés liées

SUGAL

Tomato processor See details
Actualités liées

Spain: soon a PDO for Seville tomato paste?

See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
LA DORIA SpA
Most popular news
Featured event
The European Pizza & Pasta Show
Our supporting partners