Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Italie : chiffre d'affaires record pour les exportations en 2018

29/04/2019 - François-Xavier Branthôme - Read in English
L’activité extérieure s’appuie de plus en plus sur les conserves

La filière italienne de transformation de la tomate a clôturé l’année 2018 sur un bilan en hausse de près de 3% sur le résultat de l’année précédente. Le chiffre d’affaires total des exportations italiennes de dérivés de tomate s’est élevé l’an dernier à plus de 1,74 milliard d’euros, qui marque également une progression de 2% environ par rapport à la performance moyenne des trois années précédentes (1,71 milliard d’euros). 
Une large part (929 millions d’euros, soit 53% du total) de ces revenus a été générée par les exportations de conserves, qui constituent le fer de lance de l’activité extérieure italienne et place le pays au premier rang mondial du secteur. Les ventes extérieures de concentrés ont représenté environ 613 millions d’euros (35% du chiffre total), tandis que les exportations de sauces tomate n’ont produit « que » 200 millions d’euros environ.
 

Il convient cependant de noter que ce dernier secteur est celui qui affiche le plus grand dynamisme ces dernières années, avec un rythme annuel moyen de croissance (CAGR) des revenus proche de 4,9% sur la période 2009-2018 (et 7,4% annuel depuis 1997). Pour sa part, le principal poste de profit de la filière italienne à l’export (les conserves) s’est développé sur la période 2009-2018 au rythme annuel de 3% (et 4,6% sur les vingt-deux dernières années). Quoique très concurrentiels, ces deux secteurs restent moins exposés à la compétition mondiale que celui des concentrés, sur lequel la progression a été beaucoup plus lente (CAGR 3,1% sur la période 1997-2018) voire négative (-0,4% de rythme annuel moyen de croissance sur les dix dernières années).

L’industrie italienne de transformation de la tomate l’a bien compris, qui se prépare à engager deux importantes actions promotionnelles aux États-Unis et en Asie, dotées chacune d’une subvention d’un montant de trois millions allouée dans le cadre du règlement 1140/2014 de l'UE sur la promotion des produits agricoles européens. La filière a, depuis plusieurs années, pris acte du changement de cap imposé par l’érosion progressive de la consommation domestique de dérivés de tomate et entrepris d’accroître ses volumes d’activité sur les principaux marchés tiers qui affichent des performances porteuses. C’est le cas aux États-Unis, où les exportations de conserves ont été supérieures en 2018 (124 700 mT) de plus de 10% à la moyenne des trois années précédentes (114 100 mT), au Moyen-Orient où la hausse a dépassé 14% (de 43 200 mT sur la période 2015-2017 à 49 400 mT l’an dernier), en Amérique du Sud (23 200 mT en 2018 contre 19 700 mT en moyenne de 2015 à 2017), et dans la plupart des autres régions dont les achats cumulés ont progressé de 4% environ sur les périodes considérées. Au total, les ventes extérieures italiennes de conserves ont mobilisé 1,38 million mT de produits finis l’an dernier, soit une hausse de près de 8% (+97 400 mT) par rapport à la moyenne (1,28 million mT) des trois années précédentes.
 

« Il est nécessaire de travailler sur le produit italien - explique Giovanni de Angelis, le directeur général de l'ANICAV, et des programmes triennaux de financement nous permettront entre 2019 et 2021 de mener une série d'initiatives sur les pays cibles, telles que la participation aux principaux salons alimentaires aux États-Unis, la promotion via le canal HoReCa pour les marchés comme la Chine et la Corée du Sud sur lesquels nous devons encore entrer. Aux États-Unis, par exemple, la fête de la pizza est devenu un événement incontournable ».

Pour l’association italienne, l’activité de commercialisation est également intéressante sur les marchés asiatiques, notamment au Japon, même si ce pays représente désormais un marché consolidé pour les conserves de tomate, alors que la Chine et la Corée du Sud constituent des défis chargés de potentiel
 
Le directeur de l’ANICAV continue en expliquant que la filière réfléchit, entre autres hypothèses de travail, à la création d’une marque enregistrée, dont l’objet serait de souligner que le produit est issu d’une tomate 100% italienne. « Cela pourrait être expérimenté aux Etats-Unis où nous sommes confrontés à un problème de consonance italienne que nous envisageons de traiter avec ces actions promotionnelles ».

Les initiatives visent à stabiliser la rentabilité grâce à un positionnement correct sur les marchés, en tenant compte des différences de calendrier entre les production italiennes et US. « Le problème de la volatilité des prix de ces produits - conclut De Angelis – réside dans son extrême saisonnalité : les tomates récoltées sur les 70 000 hectares cultivés en Italie doivent être transformées en 60 jours, pour produire les dérivés qui seront consommés durant les 14 mois suivants ; 60% sont exportés et 40% restent en Italie. Mais la tendance est à un accroissement de la part des exportations, car la consommation intérieure diminue progressivement. C'est une évolution naturelle ».
Sur les dix dernières années, les exportations italiennes de conserves ont progressé au rythme annuel moyen de 3,5%, soit une augmentation annuelle moyenne comprise entre 35 000 et 45 000 mT de produits finis.

Sur cette même période, le développement des ventes extérieures italiennes de sauces tomate a été encore plus rapide que celui des conserves. Tout juste supérieures à 80 000 mT de produits finis en 2008, les exportations ont augmenté à raison de 5,2% par an – soit une hausse annuelle moyenne de 4 500 mt à 6 600 mT, pour atteindre plus de 134 200 mT l’an dernier. Au cours des deux décennies écoulées, entre 75% et 80% des quantités exportées annuellement ont été acheminées vers l’un des pays de l’Union Européenne, une région qui a également assuré l’essentiel de la croissance des ventes extérieures italiennes de sauces. Ainsi, la performance d’ensemble de l’année 2018 a été supérieure de près de 16% (18 300 mT) à la moyenne des trois années précédentes, grâce notamment à une hausse de plus de 12 900 mT des exportations de sauces destinées au marché communautaire (Allemagne, Pays-Bas, France, Autriche, etc.), et de près de 2 000 mT sur le marché moyen-oriental (Israël, Arabie Saoudite).
 

Les activités industrielles et agricoles et les revenus générés par les ventes extérieures sur les secteurs des conserves et des sauces ont permis, à l’échelle du pays, de compenser la mollesse du développement des exportations de concentrés. Cependant, compte tenu de la relative spécialisation des bassins de production et de transformation nord et sud de l’Italie, il est vraisemblable que l’effet des bénéfices produits par les activités extérieures « sauces » et « conserves » n’a pas été uniformément ressenti sur l’ensemble de la filière italienne.
Dans une dynamique hésitante depuis le début des années 2000, le niveau annuel d’activité du secteur export des concentrés a oscillé entre 600 000 mT et 700 000 mT de produits finis (principalement des purées basse concentration en formats de détail – codes douaniers 20029019 et des concentrés 12-30 Brix en formats  de détail ou collectifs et industriels – codes douaniers 20029031 et 20029039), autour d’une moyenne annuelle voisine de 657 000 mT.
L’année 2018 confirme cette tendance atone, avec un résultat de 689 700 mT exportées, supérieur de 3 600 mT à celui de 2017 (+0,5%) mais qui ne dépasse la performance moyenne des trois dernières années que de 400 mT (+0,1%).
En définitive, l’activité extérieure italienne sur le secteur des concentrés a, à peu de chose près, répété en 2018 le bilan final et la répartition régionale de 2017 et, à l’exception d’un sursaut lié au marché libyen en 2016, reconduit pratiquement à l’identique les caractéristiques de l’année 2016. Sur les dix dernières années, les exportations italiennes de concentrés ont progressé au rythme annuel moyen de 0,4%, soit un gain annuel régulier d’environ 2 600 mT de produits finis.
 

Quelques données complémentaires
Progression du chiffre d’affaires des exportations italiennes de dérivés de tomate de 1997 à 2018.
 

Evolution des chiffres d’affaires des exportations de dérivés de tomate, par segments.
 

Evolution des exportations italiennes de conserves de tomate. Près des deux tiers des ventes extérieures sont destinées aux marchés européens communautaires.
 

Comparaison des résultats 2018 avec les performances moyennes obtenues sur la période 2015-2017, par régions (hors Union Européenne, qui draine 65% des ventes extérieures italiennes de conserves).
 

Evolution des exportations italiennes de concentrés de tomate. 65% à 70% des ventes extérieures sont destinées aux marchés européens communautaires.
 

Evolution et répartition des exportations italiennes de concentrés de tomate, par catégories.
 

De plus amples détails sur les résultats extérieurs italiens et leurs positionnements dans la compétition globale seront publiés dans le numéro spécial imprimé et distribué à l’occasion de la Conférence Tomato News organisée à Avignon en mai 2019.

Source : corriereortofrutticolo.it, IHS, TDM
 
Évènements liés

The Tomato News Conference

16/05/2019 to 17/05/2019
The first Tomato News Conference was held in Avignon (France) on 16 & 17 May 2019 to mark the 40th anniversary of...
See details
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS -  MAISON DE L'AGRICULTURE - TSA 48449 - 84912 AVIGNON Cedex 9 - FRANCE
contact@tomatonews.com
www.tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
WPTC
Most popular news
Featured event
14th World Processing Tomato Congress & 16th ISHS Symposium on the Processing Tomato
Our supporting partners