Respect for your privacy is our priority

The cookie is a small information file stored in your browser each time you visit our web page.

Cookies are useful because they record the history of your activity on our web page. Thus, when you return to the page, it identifies you and configures its content based on your browsing habits, your identity and your preferences.

You may accept cookies or refuse, block or delete cookies, at your convenience. To do this, you can choose from one of the options available on this window or even and if necessary, by configuring your browser.

If you refuse cookies, we can not guarantee the proper functioning of the various features of our web page.

For more information, please read the COOKIES INFORMATION section on our web page.


News

Architecture des Échanges 2016-2017: Introduction

12/06/2018 - François-Xavier Branthôme - Architecture of Trade - Read in English
Le ralentissement des échanges mondiaux
En 1997/98, les 9,68 millions de tonnes (équivalent matière première) mobilisés par les échanges mondiaux de dérivés de tomate représentaient 43% des quantités transformées dans l’année ; sur le dernier exercice (2016/2017), plus de 25,5 millions de tonnes de dérivés ont échangées, qui ont représenté plus des deux tiers des quantités de matière première transformées au cours de la dernière campagne. 
 
En vingt ans, les quantités de dérivés exportées par l’ensemble des pays transformateurs ont été multipliées par 2,5. Cette intensification des échanges, portée par une demande et une dépendance croissantes des bassins de consommation, ne s’est pas accomplie de façon homogène en termes géographiques, ni de façon uniforme en termes de types de produits, ni de façon régulière dans le temps. L’exercice 2011/2012 a constitué un point d’inflexion dans la dynamique de développement des échanges. 
Tout en restant positive, la croissance s’est significativement ralentie, créant un nouveau contexte commercial global, caractérisé par une croissance molle, où la concurrence est de plus en plus exacerbée entre des acteurs qui ne peuvent plus miser sur une expansion régulière de la demande et ne peuvent plus guère acquérir de parts significatives de marché qu’en s’emparant de celles détenues par leurs concurrents.

Parmi les trois grandes catégories de dérivés, les exportations de sauces semblent avoir mieux résisté au tassement de la dynamique que les autres secteurs ; en 2016/2017, les exportations mondiales de sauces ont mobilisé 1,35 million de tonnes de produits finis, soit l’équivalent transformé de près de 3,9 millions de tonnes de tomate fraîche.
Les exportations de conserves ont non seulement progressé à un rythme moindre mais ont également mobilisé des quantités moins importantes que les deux autres secteurs. Sur le dernier exercice (2016/2017), les échanges globaux de conserves ont porté sur 1,64 million de tonnes de conserves (produits finis), soit environ 2,1 millions mT d’équivalent frais.
Le secteur des concentrés est celui qui a payé le plus lourd tribut à la crise qui impacte les échanges de dérivés de tomate depuis cinq ou six ans. Au cours des exercices très difficiles qui ont suivi la surproduction de 2009, le rythme très soutenu de croissance des échanges qu’avait connu la filière jusque-là a progressivement laissé la place à un développement annuel de moins en moins significatif ; l’an dernier, les quantités de concentrés mobilisées par les échanges mondiaux se sont élevées à 3,205 millions mT de produits finis.
 

 
Prochainement, 2ème partie : Les échanges de concentrés de tomate en 2016/2017
 

Source: IHS, Tomato News

Une version plus détaillée de cet article est disponible dans le "2018 Processed Tomato Yearbook" de TOMATO NEWS. Cette publication de 100 pages présente un tableau exhaustif de l’industrie mondiale de la tomate en 2018 avec des chiffres de production détaillés, une description de la filière pour chacun des principaux pays de transformation, une analyse détaillée des statistiques commerciales, ainsi que la dernière étude de consommation, les historiques des prix du concentré de tomate, un résumé de tous les articles publiés en ligne l'année dernière et l'annuaire complet de l'industrie.

Le YEARBOOK 2018, qui a été distribué à tous les participants du 13ème Congrès Mondial de la Tomate est proposé à l’achat au prix de 75 euros (+ TVA le cas échéant, frais d'envoi inclus) auprès de
http://www.tomatonews.com/fr/get-listed_5.html
Back

________________________________________

Editor : TOMATO NEWS SAS - 2 avenue du Blanchissage 84000 AVIGNON - FRANCE

contact@tomatonews.com / tomatonews.com

 

 

Supporting partners
Featured company
FBR-ELPO S.p.A
Most popular news
Featured event
The Tomato Day Conference
Our supporting partners